Naissance de la marque Sans Chichi

Après mon deuxième congé de maternité, un retour aux études dans un domaine passionnant s’imposait. À presque 40 ans, j’ai pris mon courage à deux mains et je me suis inscrite en Stylisme de mode au Collège LaSalle, diplôme fraichement obtenu. J’ai tout de suite démarré ma petite entreprise de stylisme personnalisé et j’ai eu l’occasion d’habiller plusieurs clientes et aussi de faire le ménage de leur penderie. Par contre, à chaque fois que je terminais le ménage de la garde-robe d’une cliente, j’avais un malaise, il y avait un petit-je-ne sais-quoi qui ne rejoignait pas mes valeurs. J’ai donc commencé à imaginer ce qu’il était possible de fabriquer avec les vêtements que l’on ne voulait plus dans sa garde-robe. J’ai subtilisé toutes les vieilles chemises de mon mari et j’ai entamé leur transformation pour m’apercevoir qu’il y avait tout un monde créatif qui s’ouvrait à moi. Comme j’ai deux filles, 6 ans et 2 ans, les vieilles chemises sont devenues des jupes, des pantalons, des robes, des chapeaux…

Pour que ce projet prenne vie par contre, j’avais absolument besoin d’une partenaire dynamique, créative, débrouillarde, experte en travail manuel et logique, une seule personne pouvait avoir toutes ses qualités : Barbara Fillion. Ensemble, nous avons fait évoluer le projet et Sans Chichi, marque de vêtements écoresponsables et ludiques, pour petits et grands, est née et vient tout juste de sortir des placards.